background image

 

7 L’Hôpital Militaire Belge de Bonsecours

 

(le texte entre guillemets est du Docteur Wilmaers 1919)

   

 « Inauguré  le 2 juin 1916,  a  été érigé à 2 kilomètres au Sud-est de  Rouen,  au sommet de  la colline

Blosseville – Bonsecours, sur le plateau des Aigles, à une altitude de 140 mètres, d’où l’on découvre le
magnifique panorama de Rouen, et de la vallée environnante de la seine que l’on domine presque à pic.
La superficie totale occupée par l’hôpital était d’environ 10 hectares. L’air pur et vif contribuait largement à
rendre cette formation particulièrement salubre ». 

Carte écrite par une infirmière anglaise de l'hôpital de Bonsecours

 

Vue de l'hôpital surplombant Rouen

«  Lors  de  l’inauguration,  l’hôpital  occupait  69  pavillons  d’un  type  uniforme,  constitué  par  les  lazarets  de
campagne du service technique du Génie Belge, semblables à ceux que nous venons d’installer à Woluwe,
et avait une capacité hospitalière de 1150 lits.
 
      Ultérieurement  par  suite  de  l’affluence  des  blessés,  de  nouveaux  lazarets  furent  élevés  ainsi  que  11
grandes constructions en dur, et la capacité hospitalière fut portée à 1600 lits en régime ordinaire et à 1800
en régime serré. De plus, les ateliers de mécano, d’électrothérapie et de prothèse furent installés dans les
locaux dits « dépôt des tramways » situés sur la route de Paris, dans le voisinage de l’hôpital ».